LE SLINGSHOT DE MONTRÉAL

Voici le plus gros slingshot de Montréal. Avec sa forme en Y d’une hauteur de quatre étages, ce peuplier mort du parc La Fontaine est un outil permettant d’envoyer à l’homme ce que la Terre a à lui offrir. L’œuvre revêtue de plumes dentelées peintes à la main est un instrument de prolifération projetant les akènes à la manière d’une fronde lui donnant ainsi une deuxième vie. 

C’est l’idée d’une invasion positive sur l’environnement.

Un hommage à Frédéric Back

Cette oeuvre in situ, sis au cœur du Plateau Mont-Royal et familièrement appelé "le slingshot" par les visiteurs habitués à fréquenter la verdure du parc La Fontaine est en fait un hommage à Frédéric Back décédé en décembre 2013. L'oeuvre lance des glands de chênes faisant de lui l'arbre qui plante des arbres comme le faisait Elzéar Bouffier dans le compte l'Homme qui plantait des arbres.

Conception du slingshot de Montréal

Afin d'éviter d'avoir à utiliser de la grosse machinerie, nous avons retenu les services d'un cordiste pour l'émondage de l'écorce ainsi que pour l'installation des éléments (fronde, glands, corde de paquebot). Un échafaudage de trois étages nous a servi pour peinturer les plumes directement sur le tronc de l'arbre nouvellement dénudé. Pour une meilleure pérennité, l'intérieur des glands  est fait de styromousse recouvert de béton léger et ensuite vernis pour les intempéries.

Préparation des glands de chaînes en atelier à Montréal.