Les méandres de la complexité du genre humain