PUBLICATIONS

DANS LA RUE " La rue laisse des traces " 2015

Affiches lumineuses installées dans des abribus et stations de Métro à Montréal et Laval

JOURNAL DE MONTRÉAL, L'art autrement 2015

BLOG INFOPRESS

Montréal 2015

Elle peint, produit passionnément et expose pour notre pur plaisir. Sérieuse, rieuse, joueuse, on peut la rencontrer tantôt en expo de groupe ou en solo. Melsa Montagne, une artiste complète qui sans surprise, monte en grade à chaque apparition. Facile d'approche et «pro marketing» comme rarement sont les peintres, Melsa reflète la partie colorée de ses oeuvres que l'on peut décrire comme des portraits d'âmes monochromatiques. Des êtres suscitant fascination ou aversion, à la fine pupille, petit nez tout rond et deux blancs d'yeux. Ce n'est pas une recette, mais la marque de Melsa signant cette merveilleuse série de tableaux

Photo et texte: Josias Gob

Illustration de la page couverture 2016

" L'enfant migrateur " Auteure: Aude, Les Éditions BQ (Bibliothèques Québécoises)

"Quelqu'un" Auteure: Aude, Les Éditions BQ (Bibliothèques Québécoises)

MAGAZINE ÉMERGENCE, ville de Québec 2015

Illustration de la page couverture 2014

"Les Variations Burroughs" Auteure: Sylvie Nicolas  Les Éditions Druide

JOURNAL LA MÉTROPOLE 2010

" VIVACITÉ ET CRÉATIVITÉ "

Avis aux amoureux d’arts visuels. Vous aimez découvrir de nouveaux talents artistiques? La peinture vous interpelle?

Prenez quelques minutes de votre temps pour apprécier le travail de la jeune artiste-peintre de Montréal, Melsa Montagne. Âgée de 32 ans, Melsa a découvert la peinture il y a plusieurs années. « Ça fait un peu plus de 12 ans que je peins », dit-elle. Melsa Montagne s’intéresse particulièrement aux visages des personnes. Elle les peint avec vivacité, dynamisme et avec ce petit quelque chose de différent qui caractérise son style personnel. « Les gens m’intéressent beaucoup », explique l’artiste.

Ses toiles sont originales par, entre autres, leur vitalité. Elle sait combiner les couleurs et les traits de pinceau pour leur donner une vie déchirée aux yeux des visiteurs. Les femmes et l’influence des années 1970 sont également très présentes dans ses tableaux. « J’aime beaucoup les couleurs vives », ajoute-elle. Ses influences artistiques s’inscrivent dans l’émergence de la nouvelle scène montréalaise, où on retrouve un mélange d’art contemporain, de portraitiste et d’art abstrait. Un mélange de styles qui emmènent le visiteur à s’interroger sur son rôle à titre d’acteurs sociaux dans un univers standardisé où on remarque une perte d’individualité.